• Notre actualité

    Retrouvez les dernières actualités du MEDEF PF

    Obligation vaccinale : la loi impose, les salariés disposent et des avocats s'opposent

    Votée le 23 août, l'obligation vaccinale sera applicable dès le 23 octobre. En attendant, les entreprises concernées informent leurs salariés de l'exercice de leur fonction dans ce nouveau cadre légal.
    Avec la promulgation de la loi vaccinale, le président du MEDEF PF se veut avant tout pédagogue : "Aujourd'hui, la pédagogie, on la renforce, on essaie de convaincre nos salariés de l'intérêt de se faire vacciner en espérant que pendant les 2 mois, ils se retrouvent dans une situation vaccinale complète".

    Publié le 10/09/21

    Relance économique : il faudra être réactif après le confinement

    Si la crise épidémique est encore en cours, et le confinement en place pour encore au moins 10 jours, le président du Medef-PF, Frédéric Dock, appelle les autorités à anticiper la suite. Sur l’accompagnement des entreprises, mais aussi la mise en place d’un cadre de gestion de l’épidémie plus clair à moyen terme.
    "Ce second confinement est un nouveau coup dur pour les entreprises et sa prolongation n’a pas été une surprise. Ce qui nous inquiète, c’est le moyen et le long terme (...) les entreprises, notamment du tourisme et des services, auront besoin d’aide pour se remettre sur pied. Et les dispositifs qui ont été annoncés par l’État et le Pays restent pour l’instant marginales face au problème."
    Les discussions sont déjà en cours. Jeudi dernier, le président du Pays et le haut-commissaire avaient tous deux annoncé la reconduction de dispositifs déjà mis en place en 2020, et qui étaient jusqu’alors en phase « dégressive ». Certains plafonds pourraient être « réhaussés », certaines aides « adaptées ». Le réaménagement des remboursements de PGE, déjà évoqué avec Emmanuel Macron lors de sa visite, est plus que jamais demandé. Mais pour le Medef, le plus important "c’est que les plans de relance qui ont été annoncés se déroulent au bon rythme, voire plus rapidement que ce qui été prévu".

    Publié 08/09/21

    Confinement : quel accompagnement pour les entreprises ?

    A l'annonce de la nouvelle crise sanitaire et des mesures de restrictions qui en découlent, c'est une nouvelle épreuve pour l’ensemble du monde économique polynésien.
    Pour le président du MEDEF PF, "on ne pouvait pas s’attendre à autre chose aujourd’hui, compte tenu de l’aggravation de la situation sanitaire".
    "La question, elle n’est pas sur les 15 jours qui viennent mais sur la suite : comment allons-nous fonctionner dans ce mode dégradé dans les semaines et les mois qui viennent ?"
    "On espère au minimum ce qui avait déjà été donné avant. Il faut réactiver les aides, ce qui n’est pas acquis. Mais il y a aussi d’autres secteurs qui vont être touchés. Ce sont ces discussions et les moyens que l’on a en face que l’on a abordé dès jeudi soir”.
    "Le vrai souci aujourd’hui c’est la situation sociale. C’est à dire la perte d’emploi, les conséquences sur tout un chacun. On les rassure dans la mesure où on peut les rassurer, mais c’est le travail que l’on va faire, surtout avec le Pays, qui va permettre de rebâtir le modèle de demain et d’espérer reprendre nos activités, en tous cas au moins partiellement.”

    Publié le 20/08/21

    Covid-19 : un absentéisme record

    Pour le président du MEDEF PF, Frédéric Dock, la multiplication des arrêts-maladie liée à l’actuelle flambée épidémique a un impact considérable sur l’activité des entreprises, particulièrement celles où les employés travaillent dans des espaces fermés. Il estime que le monde économique doit mieux se préparer à affronter, sur la durée, ce type de crise afin d’éviter les politiques sanitaires de type « stop and go », aux conséquences terribles pour les entreprises.
    En fait, la réalité est que le vaccin est la seule porte de sortie.
    Voir l'intégralité de l'article de La Dépêche du 17/08
    Revoir l'ITW du président du MEDEF PF sur TNTV

    Publié le 18/08/21

    L'union Patronale pour la Vaccination !

    Courant mai dernier, le ministre des OUTRE-MER déclarait lors de sa visite : " le monde économique ne peut pas avoir tout et son contraire, entre demander des aides et ne pas prôner haut et fort la vaccination".
    C'est désormais ce même message que le monde entrepreneurial polynésien adresse au Pays et à ses principaux corps intermédiaires : les Tavana, les grandes associations, les syndicats de salariés...
    ENSEMBLE DANS LA GESTION DE CE COMBAT, PROTEGEONS NOTRE PROCHAIN !

    ​Les patrons demandent l'union sacrée sur la vaccination (tahiti-infos.com)

    Les chefs d'entreprises réclament une campagne de vaccination plus musclée (Radio1.pf)

    Publié le 13/08/21

    Le MEDEF Polynésie française réagit aux nouvelles restrictions

     
    Le président du MEDEF PF était invité à réagir en direct et au pied-levé, suite aux nouvelles déclarations sanitaires du Haut-Commissaire et du Président du Pays.
    Une intervention (8'55 à 14'15) ou tout est dit en 6 minutes avec responsabilité, pertinence et réalisme (économique, travail, social, insertion des jeunes, stabilité politique, soutien de l'Etat), faisant appel à la responsabilisation de tous face à cette terrible pandémie pour AGIR ENSEMBLE au service du développement et des grands équilibres socio-économique du Pays.
    Journal de Polynésie 1ère 

    Publié le 12/08/21

    La Vaccination, tous responsables !

    En écho au discours du Président Macron de vendredi soir au CHPF et face au constat du taux de vaccination en Polynésie qui tend à stagner, le MEDEF Polynésie en concertation avec le plateau COVID de la Direction de la Santé, engage une action de mobilisation de tous les entrepreneurs polynésiens pour faciliter la vaccination durant les heures de travail.
    L'idée est simple : l'entreprise transmet au plateau COVID une liste de ses salariés désireux d'être vaccinés. Ce dernier répond par une date et un créneau horaire réservé dans un centre de vaccination à proximité de l'entreprise.
    Gageons que cette mutualisation logistique saura répondre aux nécessités organisationnelles de chacun et concourir à l'immunité collective, tout en permettant aux chefs d'entreprise d'assumer leur responsabilité sanitaire vis-à-vis de leurs collaborateurs.

    Pour toute information complémentaire, la permanence du MEDEF Polynésie se tient à votre disposition au 40 54 10 40 ou par mail à l’adresse medef@medef.pf

    Publié le 26/07/21

    Visite du Président MACRON : Relancer l'économie, principale attente des chefs d'entreprise

    Depuis 2020, les dégâts ont été maîtrisés mais 5 000 emplois au bas mot ont été détruits, dans un territoire où une personne sur deux, âgée entre 16 à 64 ans, n’a pas d’activité connue. "L’avenir c’est quoi ?", se demande Frédéric Dock président du Medef, "c'est d'abord le financement du plan de relance. Car on a co-construit avec le gouvernement et les organisations patronales un plan de relance déjà à la fin de l'année dernière. Un premier montant a été prêté à la Polynésie par l'Etat à travers l'AFD de 240 millions d'euros, presque 30 milliards cfp. Par contre, on attend le montant de ce 2e volet, et une date".

    Même constat chez Thierry Brovelli, directeur général de l’Intercontinental Tahiti : "on attend de lui qu'il se positionne sur la continuité de l'aide exceptionnelle aux entreprises, il y a de belles choses de faites...On a un plan de relance dont la 1ère partie a été engagée. Il y a une 2e qui est absolument nécessaire pour que le plan de relance ait lieu. Donc là aussi on attend ses réponses".

    Et à propos de ce fameux prêt AFD, celui déjà versé par l’Etat, les patrons, rappellent qu’il va falloir le rembourser. C'est le cas de Narii Faugerat, PDG de Nippon – Auto Moto, qui pense que "ce n'est pas suffisant parce que le prêt garanti par l'Etat est pour une durée très courte. Donc si on attend la fin de cette crise et on n'est pas sûr de voir le bout du tunnel, on n'aura pas le temps de rembourser l'emprunt".

    Tous les patrons s’accordent à dire que ce premier coup de pouce de l’Etat a été salvateur. Mais le Pays a terriblement besoin de retrouver une santé financière et dans tous les domaines.

     

    Article Polynésie 1ère disponible ici

    Publié le 26/07/21

    Les nouveaux présidents du COSR et du CA de la CPS

    Les 11 et 17 mai, le COSR (Conseil d'Orientation et de Suivi des Retraites) et le conseil d’administration de la CPS ont procédé au renouvellement de leur présidence.
    C’est ainsi que :
    • Thierry MOSSER, représentant de l'UPPF et vice-président du MEDEF PF a été élu président du COSR
    • Jean François BENHAMZA, représentant du SIPOF et administrateur du MEDEF PF a été élu président du CA de la CPS.
    Le MEDEF PF adresse ses plus vives et chaleureuses félicitations aux nouveaux présidents et leur adresse tous leurs vœux de succès dans l’accomplissement de leurs nouveaux mandats compte tenu des enjeux de la future réforme de la Protection Sociale Généralisée attendue.

    Publié le 17/05/20

    La vaccination, une question de "citoyenneté économique"

    Le vice-président du MEDEF PF, Olivier KRESSMANN, interviewé par Radio 1, est revenu sur la rencontre des représentants du patronat avec le ministre des Outre-mer, Sébastien LECORNU. Pour lui, le Pays qui a piloté seul le déploiement de la vaccination doit associer plus fortement les communes et les entreprises à l’effort vaccinal.

    Article disponible ici

    Publié le 15/05/21

    " Le vrai sujet c'est la reprise de l'activité, Edouard Fritch l'a bien compris !" - Frederic Dock

    Frédéric Dock, président du MEDEF Polynésie, se réjouit de l'annonce de la réouverture des frontières au 1er mai. Il salue la démarche d'Edouard Fritch auprès du gouvernement central et les dispositifs d'aides apportés tant par l'Etat que par le pays pour faire face aux dommages de la crise économique liée à la crise sanitaire.
    Grâce à l'ouverture des frontières " on va pouvoir efin redémarrer l'activité qui reste le seul moteur de l'emploi " estime le président du syndicat patronal. "On attendait de la visibilité, c'est maintenant le cas", s'est-il félicité.
     
    Interview disponible ici

    Publié le 08/04/21

    Frédéric Dock est interrogé sur le "Plan de Relance"
    dans l'Invité Café

    Un plan de relance économique a été présenté par le gouvernement mercredi 10 mars. Les équipes du MEDEF ont travaillé aux cotés du ministère de l'économie et des finances pour le construire. Le maître-mot : la solidarité. Mais, comme le rappelle Frédéric Dock, président du MEDEF en Polynésie :
    "En 2020, les entreprises polynésiennes ont perdu près de 100 milliards de chiffre d'affaires. Les entreprises résistent mais ça ne pourra pas durer beaucoup plus longtemps. (...) Les dispositifs proposés pourront nous permettre de tenir deux mois, pas beaucoup plus. Parallèlement, le Pays, à travers ce plan, met des moyens pour redémarrer certains secteurs économiques : l'agriculture, l'économie bleue, la transition énergétique et le numérique. Mais même pour développer ces secteurs, il faut de la visibilité : on ne peut pas continuer à vivre au jour le jour. La réouverture des frontières doit être prévue et annoncée de manière à ce que l'on puisse s'organiser. Le tourisme, le monde des affaires, les familles : on a tous besoin d'échanges."
     
    Interview disponible ici

    Publié le 11/03/21

    PLAN DE RELANCE​ 2021-2023

    Attendu avec impatience et fruit d’une intense co-construction à laquelle des représentants du MEDEF PF ont largement contribués, nous vous invitons à prendre connaissance du PLAN DE RELANCE 2021/2023 établis par le Ministère de l’Economie & des Finances (MEF) et désormais mis en ligne sur le site de la Présidence du gouvernement de la Polynésie française.
    Plan de relance disponible ici 
    La gouvernance de ce PLAN DE RELANCE 2021/2023 permet aux organisations parties prenantes d’accéder à un point d’entrée privilégié de son outil de pilotage et de suivi d’avancement.

    Publié le 11/03/21

    Acteurs-Eco : Le point de vue du Medef sur la crise économique liée au covid

    Invité sur le plateau, Frédéric Dock interviendra dans l’émission en tant que Président du Medef en Polynésie. Il donnera quelques chiffres clés à surveiller ainsi que le point de vue du Medef sur la crise économique liée au covid.

     

    Interview disponible ici

    Publié en février 2021

    Mesures d’urgence économiques et sociales : Ce qu’ils en pensent​

    Président de la compagnie Air Tahiti Nui, représentant du secteur de l’hôtellerie, responsables des principales organisations patronales locales, que pensent-ils du train de mesures d’urgence présenté mardi par le gouvernement pour atténuer les dégâts économiques et sociaux d’une fermeture de plusieurs semaines des frontières polynésiennes ?

     

    Olivier Kressmann : "Il est regrettable que l’État ne vienne pas compléter ces dispositifs"

     

    Lire la suite ici

    Publié le 02/02/21

    Pas encore lancée, la réforme du code du travail échauffe déjà les esprits.

    Édouard Fritch l’a annoncé, Nicole Bouteau doit la mener. Et les deux élus semblent avoir une approche légèrement différente de la réforme de la règlementation du travail. Un « grand chantier » et des négociations qui s’annoncent musclées vu les oppositions, déjà vives, entre le patronat, décidé à revoir un code « inadapté », et les syndicats, qui s’arment contre tout « assouplissement ».

     

    Deux discours pour une réforme, donc. Celui d’Édouard Fritch semble davantage se rapprocher des demandes exprimées par le Medef, qui juge aujourd’hui que le Code du travail actuel a « montré ses limites ». Le constat date d’avant crise : « On avait autour de 65 000 salariés en 2019, et près de 70 000 dix ans auparavant, pointe son président Frédéric Dock. Malgré la croissance retrouvée, on n’a pas été capable de reconstruire d’emploi« . Cette déconnexion, que certains lient au développement à outrance de l’auto-entreprenariat, « est un véritable problème ». Pointée du doigt, la lourdeur et la « trop grande rigidité » de la règlementation, qui a de quoi « effrayer » les potentiels embaucheurs ou investisseurs.

     

    Lire la suite ici

    Publié le 22/01/21

    Les entreprises du Fenua face à la crise de la Covid-19

    Comment elles entrevoient le bout du tunnel ? Les dispositifs d'aide aux entreprises seront-ils renouveller ? Quelles sont les aides à l'emploi ?
    Des entreprises du fenua ont perdu un peu plus de 150 milliards en 2020 alors qu’en 2019 leur chiffre d’affaires était de 900 milliards alors que les aides de l'Etat se chiffrent à 6 milliards
    Le secteur du tourisme termine l'année 2020 dans une situation catastrophique puisque nous sommes dans des pertes, des baisses du chiffre d'affaires conséquents ... moins 80% dans l'hébergement par rapport en 2019 (...) Les autres entreprises où les pertes ont été un peu limitées (entre 10-15%) grâce à l'ouverture des frontrières qui leurs ont permis d'assurer un minimun de flux et d'activités de passage et de conclure l'année 2020 dans des conditions supportables.
     
    Lire la suite ici

    Publié le 19/01/21

    L'édito du président - Frédéric DOCK

    2020 aura vraisemblablement été l’année la plus angoissante qu’aient jamais connue les chefs d’entreprises et leurs collaborateurs depuis le début de leur vie active.

    Dès le déclenchement de la crise sanitaire, le MEDEF PF s’est mobilisé pour interagir avec les autorités et remonter les informations essentielles à ses organisations patronales, au jour le jour et de manière réactive.
     
    Cette contribution au soutien des entreprises s’est amplifiée et structurée au fil des mois, à travers le lancement de plusieurs commissions de travail ainsi que de nombreuses interventions du Bureau auprès du gouvernement et de son administration.

    2021 sera immanquablement l’année de tous les enjeux. Il nous a paru tout aussi indispensable que l’ensemble de nos adhérents soient très régulièrement informés des événements qui les concernent, notamment à la faveur de notre participation au plan de sauvegarde des entreprises, ou encore de nos propositions pour la modernisation de notre économie.

    Aussi le Bureau a-t-il décidé de publier une Newsletter qui vous sera directement adressée. Celle-ci vous permettra de partager notre actualité et de vous faire réagir à nos actions.
    Le format qui vous est aujourd’hui proposé est bien entendu susceptible d’évoluer tant dans ses rubriques que sa fréquence, au gré des évènements.

    Je vous invite à découvrir cette première Newsletter et j’en profite pour vous souhaiter, au nom de toute l’équipe du Bureau et de la permanence réunie, de passer de très prudentes et ressourçantes fêtes de fin d’année.
    Nous nous retrouverons ainsi, dès le début d’année, avec le plein d’énergie qui sera plus que jamais nécessaire au soutien et au développement de nos entreprises.

    Le président

    Publié le 01/01/21

    Comment réinstaurer le dialogue social, comment le moderniser ?

    Frédérick Dock, président du Medef Polynésie, s'exprime à propos du dialogue social dans le cadre des mouvements sociaux qui agitent la Polynésie française.
     
    "La grève c'est définitivement l'option la plus mauvaise qui soit, c'est le recourt perdant-perdant. D'un côté on a des grévistes, des pères et des mères de famille qui ne sont pas payés et de l'autre des chefs d'entreprise qui comptent les pertes. (...) Cette méthode est, on le considère ainsi au Medef, d'un autre temps."
     
    Lire la suite ici

    Publié le 30/12/20

    Les patrons saluent le Plan de relance 2021-2023

    Une présentation du Plan de relance "Protection et résilience" est prévue jeudi matin à Tarahoi. Une stratégie de sauvetage de l’économie polynésienne que saluent les deux principales organisations patronales. La CPME déplore cependant l’absence de mesures provisoires pour la sauvegarde des TPE sinistrées par la crise.

     

    Après le vote d’un budget primitif 2021 "entièrement consacré à la relance", comme le soulignait en préambule jeudi dernier le président Fritch, l’heure est maintenant au Plan de relance 2021-2023 "Protection et résilience". Un plan dont l’enjeu est de soutenir une économie durement touchée par la crise Covid en 2020, tout en mettant en œuvre le chantier de sa modernisation.

     

    Lire la suite ici

    Publié le 09/12/20.

    Communiqué du MEDEF PF du 12 août 2020

    Le MEDEF Polynésie, 1ère organisation patronale de Polynésie française, s’associe pleinement aux nouvelles mesures responsables et réfléchies, prises par les Autorités de l’Etat et du Pays, en vue de limiter la propagation de la Covid19, et ce sans pour autant risquer de nuire au rebond économique. Un nouveau repli sur soi aurait des conséquences néfastes, tant sur le plan social qu'économique.

     

    Le MEDEF Polynésie soutient que notre meilleure protection contre cette pandémie sournoise, demeure la vigilance collective et individuelle, qui s’affirme par des gestes barrières quotidiens et répétés, que ce soit dans la vie privée ou professionnelle. Les entreprises du MEDEF Polynésie réaffirment ainsi leur engagement dans la protection de leurs salariés et de leurs clients.

     

    Rappelons que les entreprises de Polynésie dans leur secteur d'activité, ont toutes été informées et sensibilisées aux mesures de protection de leurs salariés, demandées par les Autorités. Cette crise sanitaire nécessite plus que jamais le soutien économique et financier des pouvoirs publics. Aussi les entreprises du Medef Polynésie continueront-elles de soumettre au gouvernant des propositions dans ce sens.

     

    Frédéric DOCK, Président

    Publié le 12/08/20.

    La Délégation polynésienne reçue par Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF France et Frédéric DOCK, président du MEDEF PF

    La Délégation polynésienne constituée du Président du Pays, Edouard FRITCH, du président de l'Assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang et du ministre de l'Economie et des finances, Yvonnick Raffin ont été reçu ce mardi 06 octobre au siège du MEDEF France à Paris par son président, Geoffroy Roux de Bézieux et le président du MEDEF PF, Frédéric DOCK, qui était à l'initiative de cette rencontre.

     

    Cette rencontre a porté sur le thème de l'attractivité de la Polynésie auprès des entreprises françaises du réseau MEDEF en général, mais aussi d'évoquer le contexte économique de la Polynésie bouleversé par la crise sanitaire et son combat constant en faveur de l’emploi et de la sauvegarde des outils de production au travers des entreprises.

     

    Tourisme, défiscalisation, transition énergétique, économie bleue, numérique, innovations,... autant de thèmes de développement parfaitement en ligne avec le grand plan de Relance du gouvernement national.

     

    Résolu à relayer les demandes de la Polynésie française auprès des pouvoirs publics, le président du MEDEF a tenu à assurer le Président du Pays de tout son soutien et de sa compréhension concernant les difficultés actuelles.

    Publié le 06/10/20.

    EDITO du MEDEF PF : PLAN DE RELANCE VOLET 1 - Des investissements publics ambitieux pour le secteur BTP

    A déjà 4 mois du début de la crise, Le Président Edouard Fritch, aux côtés des membres du Gouvernement, a présenté, vendredi 10 Juillet, le Plan d’investissement du Pays pour 2020, avec pour objectif un volume d'investissement public équivalent à celui de 2019 soit près de 30 milliards Fcfp de liquidation.

    Ce niveau élevé implique un rattrapage très important d’ici la fin d’année, car les 4 derniers mois - qui en comprenaient 2 en confinement - affichent plus de 30 % de baisse d’activité dans ce secteur.

     

    Voici donc un Plan ambitieux mais pas impossible, d’autant qu’au même moment, le Pays répond favorablement à la demande du MEDEF Polynésie de réinstaurer l’OBSERVATOIRE DU BTP qui permettra d’identifier et de traiter les obstacles que les services administratifs comme les entreprises rencontreront inéluctablement dans la mise en œuvre de ces projets.

     

    Ce plan prévoit aussi la création d’une COMMISSION INTERMINISTERIELLE DE RELANCE, d’un COMITE DE PILOTAGE DES INVESTISSEMENTS PUBLICS, indispensables pour assurer la coordination et l’efficacité des actions publiques.

     

    Il faut ainsi saluer cette prise de conscience des difficultés que rencontre le BTP et le choix du Gouvernement d’en faire le moteur de la RELANCE A COURT TERME.

     

    Pour autant, ce premier volet ne doit néanmoins pas faire oublier le retard que nous avons pris dans l’atteinte des objectifs plus durables, tels que celui de la TRANSITION ENERGETIQUE, qui nécessite de doubler la part des énergies renouvelables (EnR) dans le mixte énergétique, d’ici 2030. Ou encore celui de la connexion au TRES HAUT DEBIT des foyers et des entreprises qui est aujourd’hui 10 fois plus élevée en métropole qu’en Polynésie alors que le besoin, comme vient de le démontrer cette crise, demeure tout autant essentiel.

     

    Un développement orienté vers une croissance plus verte et plus digitale qui s’inscrit totalement dans la politique du nouveau Gouvernement national et qui répond à l’aspiration des consommateurs de toutes orientations comme des entreprises de toutes dimensions. C’est par conséquent une opportunité pour la Polynésie de concrétiser ses ambitions dans ces domaines et de profiter de cette dynamique nationale et européenne pour obtenir enfin le soutien qu’elle mérite.

     

    Ne laissons pas passer cette chance, et pourquoi pas à l’occasion du Volet 2 de la RELANCE, reprendre sans attendre le chemin d’un développement plus durable et source d’une croissance responsable pour le bien et l’avenir de toute la Polynésie.

    Publié le 21/07/20.

    EDITO du MEDEF PF : PLAN DE SAUVEGARDE ECONOMIQUE

    Chapitre 2 « le REBOND »

    Présenté aux Partenaires sociaux le 18 mars dernier, dans un contexte de restrictions sanitaires fermes, mais nécessaires, pour protéger la Polynésie d’une pandémie méconnue, le plan de sauvegarde économique du Gouvernement de la Polynésie française a vu ses objectifs initiaux globalement tenus.​

    Face à une activité économique quasi à l’arrêt, imposée par le confinement sanitaire de la population, l’urgence économique et sociale s’est concentrée sur une batterie de nouveaux dispositifs exceptionnels du Pays et de l’Etat. La priorité a été ainsi donnée au maintien d’une capacité financière « a minima », tant des entreprises que des particuliers.

     

    Au-delà de ces dispositifs d’urgence et face à cet arrêt d’activité, vécu à l’identique par la métropole et les DROM, nous n’avons pas bénéficié des mêmes mécanismes prévus au titre de la solidarité nationale, dont celui qui permettrait le maintien à 84% du salaire net. Il est encore temps d’espérer une intervention équivalente de l’Etat pour la Polynésie française, notamment dans le cadre du plan national de sauvegarde du Tourisme, annoncé comme « sans précédent » par le Premier Ministre, pour soutenir le secteur qui est confronté « à la pire épreuve de son histoire moderne ».

     

    Dans le même temps, notre urgence et notre priorité sont l’écriture du chapitre 2 « le REBOND » du plan de sauvegarde économique, bâti autour des maîtres mots : ACTIVITE, EMPLOI, FORMATION, INNOVATION et INCLUSION.

    Lire la suite...

    Lire article de TAHITI INFOS du 10/06/20​

    Publié le 09/06/20

    Le MEDEF Polynésie française inaugure ses nouveaux locaux

    Le président du MEDEF PF, les membres du Bureau, les administrateurs et les Past-présidents du MEDEF PF se sont réunis ce jeudi 20 février autour d'un cocktail d'inauguration des nouveaux locaux du MEDEF de Polynésie française, sis dans l'immeuble Ateivi (face au SEFI).

    A cette occasion, le président du MEDEF PF, M. Patrick BAGUR, a tenu à remercier les partenaires privilégiés du MEDEF , à savoir, Mme Nicole BOUTEAU, Ministre du Travail, le contre-Amiral Laurent LE BRETON, commandant supérieur des forces armées, le Colonel Christophe SORIANO, Commandant du RSMA et le Commandant de la Gendarmerie, Frédéric BOUDIER.

    Les past-présidents du MEDEF PF n'ont pas été oubliés et ont été remerciés chaleureusement pour leur bénévolat et leur oeuvre, pierre après pierre, pour construire depuis 1983 cette institution, qui rassemble aujourd'hui 19 organisations patronales et près de 500 entreprises adhérentes en PF.

    Voici donc un tout nouvel outil qu'est la "maison des entreprises Polynésiennes", élément important dans le paysage économique de la PF.

    Publié le 20/02/20

×
Mentions légales du site medef.pf

Propriétaire et concepteur du site :
Le site medef.pf est la propriété de l'organisation MEDEF PF
Le numéro de TAHITI est le 153619
Le siège social est situé à Immeuble ATEIVI 3ème étage- Rue Tepano Jaussen
BP 972 - 98713 Papeete
Tél. (689) 40.54.10.40 - fax (689) 40.42.32.37
Email : medef@medef.pf

Directeur de la publication : 
Frederic DOCK en sa qualité de président du MEDEF PF

Conception : 
MEDEF PF - Tél. 40.54.10.40
BP 972 - 98713 Papeete Tahiti

Hébergement :
Strikingly / AWS (Amazon Web Service)
1355 Market Street Suite 488
San Francisco, CA 94103
United States

Protection des données :
Ce site est réalisé  en conformité avec les dispositions de la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Les informations nominatives fournies par les utilisateurs du présent site internet sont à usage interne de l'organisation MEDEF PF à des fins de gestion des relations avec ses adhérents et prospects. Conformément à l'article 32 de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, l'utilisateur est informé qu’il dispose d’un droit d’accès, de rectification et de suppression portant sur les données à caractère personnel le concernant en écrivant à : MEDEF PF - BP 972 - 98713 PAPEETE